D’origine franco-allemande, Eva Klötgen passe son enfance dans la Sarthe, dans un milieu familial artistique, philosophique, littéraire et dans l’aventure de la restauration d’un ancien prieuré du XIe siècle, qui devient un lieu vivant de rencontres et d’échanges interculturels. Patrimoine, histoire, art et culture ont donc fortement influencé le parcours et la personnalité d’Eva. Après des études de philosophie à Paris, elle suit une formation en reliure d’art aux Arts Déco.

Cette artiste autodidacte, montre son travail depuis le début des années 2000 et a reçu plusieurs distinctions. Poésie, philosophie, théologie et musique sont ses chemins d’inspiration à partir desquels elle orchestre dans sa peinture un cri fondamentalement existentiel. Entre intrépidité, sûreté de son intuition et de sa vision de l’espace, et le doute dû à son obsession de la perfection, elle lance « Il n’y a pas d’oeuvre achevée ».

En 2007, elle suit une formation sur la Technique du vitrail, dans les ateliers  Puzin et C. Zidi à Paris, puis à partir de 2012, elle réalise des créations de vitraux avec le verrier Eric Boucher (Seiche-sur-Loire).

Peinture, tapisserie, création de vitraux contemporains, cravates originales en soie, l’univers créatif de Eva Klötgen n’hésite pas à dépasser les frontières académiques. Eva propose des pièces uniques de tapisserie de grand format, d’une grande qualité technique (pure laine de l’Himalaya, 100.000 noeuds/m2) qui sont des transpositions de ses peintures.

Privilégiant les grands formats, la peinture d’Eva Klötgen déborde de poésie, d’onirisme, de spiritualité et nous invite à percevoir le monde invisible. Le bleu domine dans sa palette chatoyante où les couleurs se fondent, se juxtaposent et éclatent ensemble sur ses toiles dans une puissance expressive.

Pour en voir plus allez sur son Site Internet


Barbara Morin est une peintre chercheuse d’âmes qui parle à nos coeurs. L’artiste vit à Annecy. Ses origines germano-françaises lui donnent la richesse d’une double culture. Créatrice depuis l’enfance, Barbara dévoile dans ses oeuvres un monde où l’énergie est palpable, la sensibilité délicate précise presque intrusive. L’artiste peint avec des influences multiples mais sans relier les contours de ses toiles à un style défini. Son sujet c’est l’humain; des personnages ou séries de portraits déclinés autour de différents thémes: l’Enfance, les Origines, les Princes et les Princesses…des Personnages d’ici ou d’ailleurs…Ses personnages se révèlent dans une mise en scène entre l’errance et le rêve, dans une atmosphère surréaliste et singulière. Ils regardent souvent le spectateur, parfois de face, souvent en retrait. Leur présence semble bien antérieure, leurs chemins nous parlent. Il y a des bouches qui veulent rire, des souffrances qui voudraient sourire, des histoires humaines, des rêves d’enfance. L’enfance vit dans tous ses personnages, dans les animaux, dans les instruments de musique, dans les objets dans les attributs. L’enfance devient la matière, la couleur, l’expression des oeuvres. ……… Plus sur son Site Internet